Maurice Dufresne
 

Portrait de Maurice Dufresne...

 


 
Le Moulin de MARNAY
et son parc
 
Collection d'objets insolites du musée Maurice Dufresne en Touraine
 

Le Musée Maurice Dufresne se trouve dans l’enceinte du « Moulin de Marnay », domaine de plus de six hectares situé sur une île du bord de l’Indre, près d’Azay-le-Rideau.

Niché au cœur des Châteaux de la Loire, il est le tout proche voisin du Château de l’Islette, qui abrita les amours passionnées de Camille Claudel et Rodin, et de son « grand frère », le Château d’Azay-le-Rideau, joyau de la Renaissance, édifié sous François Ier.

Au XVII ème siècle, le site de Marnay dispose d’un moulin à moudre le blé et d’un moulin à tan (écorce de chêne réduite en poudre pour tanner les peaux).

Vers 1820, trois papetiers s’associent pour fonder une grande papeterie. De vastes bâtiments sont alors construits et aménagés et la papeterie connait une belle prospérité.

En 1856, la Papeterie Lentaigne et Cie obtient l’autorisation d’installer deux chaudières à vapeur. Avec ses six cents ouvriers, l’établissement devient alors classé « site industriel ».

En 1877, les papetiers rénovent le système hydraulique et font installer une turbine à eau dite "Fontaine", équipée d’une roue à aubes permettant de faire fonctionner de nombreuses machines. Environ mille personnes y travaillent jusqu’à ce que la papeterie subisse la grande crise économique de 1929 et, cesse définitivement son activité en 1939.

En 1948, elle est rachetée par la famille Pirondeau qui la transforme en conserverie. Tous les paysans de la région viennent y mettre en conserve leurs fruits et légumes. En 1962, l’entreprise cesse son activité, connaissant à son tour d’importants problèmes financiers.

C’est en 1983 que Maurice Dufresne en fait l’acquisition pour y installer son musée.
L’ancienne papeterie n’est alors plus qu’une ruine dont seuls les murs et une machinerie hors d’état tiennent encore à peu près debout.
Il crée une société avec son épouse et leurs trois enfants et pendant près de dix ans, de gigantesques travaux de rénovation sont réalisés. Aidé de son équipe de mécanos, Maurice Dufresne se consacre à la rénovation des bâtiments et jette entre-autre son dévolu sur la machinerie hydraulique de l’ancien moulin, qu’il réussit à remettre en état de fonctionnement après vingt-sept ans d’abandon. De ses mains expertes il restaure lui-même les pignons de bois et les éléments essentiels de la turbine à eau « Fontaine », devenue pièce maîtresse du musée avec la roue à aubes.

Aujourd’hui, cette imposante machinerie est à nouveau en état de fonctionnement et est actionnée pendant les heures d’ouverture du musée.